Agriculture

Sous-catégories

La directive européenne 2009/28/CE relative à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables (EnR) a incité les États membres à développer la part de ce type d’énergie dans leur bouquet énergétique. Dans son plan d’action national de 2010, la France s’était fixé un objectif à l’horizon 2020 de 23% d’EnR dans sa consommation finale d’énergie, dont la moitié issue de la biomasse. Cet objectif est conforté par la loi relative à la transition énergétique, promulguée en août 2015, qui porte la part des énergies renouvelables à 32 % de son bouquet énergétique en 2030.

Dans ce cadre, le Ministère en charge de l’Agriculture a confié à FranceAgriMer la mise en place d’un Observatoire National des Ressources en Biomasse (ONRB), ayant pour objectif principal le recensement et l’estimation des ressources et des usages. L’actuelle synthèse de l’ONRB est disponible sur le site internet de FranceAgriMer.

Une trentaine de personne a participé à la soirée organisée le 29 mars à Moulins par la Fédération de la Région Auvergne pour la Nature et l’Environnement (FRANE), la Fédération Allier Nature (FAN) et Générations Futures.

En introduction, Jacques DEBEAUD (Président de la FAN) a rappelé l’importance de l’action des associations en matière de défense de l’environnement, en particulier sur le sujet des pesticides, avec la FRANE qui fête ses 35 ans.

Gérard MATICHARD, soulignait le long chemin parsemé d’embuches parcouru par Génération Futures, dont l’action concerne exclusivement les pesticides ; 2017 voyant la 12ème édition ce cette semaine pour les alternatives…

 

Aujourd’hui, France Nature Environnement et INTERBEV accompagnent le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, lors de la visite de l’élevage de Bruno Dufayet dans le Cantal. Ce déplacement s’inscrit dans la continuité de trois ans de concertation entre l’Interprofession Bovine (INTERBEV) et 4 ONG environnementales, FNH, GreenCross, WWF et FNE.

 

La DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes lance la première session 2017 d'appel à projets pour la reconnaissance en tant que GIEE (Groupement d'Intérêt Économique et Environnemental).

Les informations et modalités de candidature à cet appel à projets sont consultables sur le site Internet de la DRAAF.

Les dossiers sont à déposer au plus tard le 15 avril 2017.

 

Tags:

Deux arrêtés du Préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne en date du 2 février 2017 portent désignation et délimitation nouvelles des zones vulnérables à la pollution par les nitrates d’origine agricole dans le bassin Loire Bretagne.

 

Ces zones sont constituées de communes ou de secteurs infra-communaux.

 

En Auvergne, 281 communes sont concernées* :

- 141 communes dans le département de l’Allier ;

- 2 communes dans le département du Cantal** (Allanche et Vieillespesse) ;

- 12 communes dans le département de la Haute-Loire ;

- 127 communes dans le département du Puy-de-Dôme**. 

 

Ces arrêtés font suite notamment aux résultats de la 6ème campagne de surveillance de la teneur en nitrates des eaux et aux phases de concertation et de consultation du public en 2016.

 

* Consulter l’annexe aux arrêtés : liste des communes sur l’ensemble des départements du bassin Loire-Bretagne. Fichier PDF 700 Ko.

 

** Le Cantal est principalement situé dans le bassin Adour-Garonne. Une partie du Puy-de-Dôme est également située dans le bassin Adour-Garonne (vallée de la Dordogne).

 

Retrouvez la liste des communes concernées ici:

Une coalition de 38 ONG lance ce jour la collecte des signatures d’une ICE visant à interpeller fermement la Commission européenne sur ce dossier du glyphosate. Ainsi, des citoyens se sont réunis le 14 février à Bruxelles, Madrid, Rome, Berlin ou encore Paris pour lancer une ICE visant à interdire le glyphosate, à améliorer l’évaluation des risques des pesticides par l’UE et réduire l’utilisation de pesticides toxiques dans l’UE.

Pour plus d'informations et/ou pour signer la pétition: c'est ici!

 

Le 28 Décembre dernier, en toute discrétion, les vendeurs de pesticides ont réussi à faire annuler l’ordonnance établissant les certificats d’économie de pesticides (CEPP). Le nouveau dispositif les contraignant à réduire leurs ventes de pesticides de 20% d’ici 2020, les vendeurs et les distributeurs veulent préserver le marché très rentable des pesticides, sans être inquiétés !

La dernière version du texte, soumise à consultation, ne contient plus aucune mesure de protection des riverains. Nous vous demandons donc de vous mobiliser massivement, pour répondre à cette consultation publique avant le 3 février 2017, à l'aide de la réponse-type proposée sur ce lien que nous vous proposons de reprendre et d'adapter. Pensez à diffuser largement l'information autour de vous.

 

 

Nous présentons le projet agricole du ministère pour les années à venir « 12 clefs pour comprendre l'agroécologie ».

 

Le plan global du Ministère est ambitieux : en effet introduire la notion d'agroécologie dans notre système agricole actuel est un beau challenge et pour nous ceci va évidemment dans le bon sens.

 

Retrouvez l'avis complet de la FRANE ici

 

 

EDITO

Bienvenue aux nouveaux membres de People4soil France !

 

Depuis que nous avons lancé l'Initiative Citoyenne Européenne (ICE) People4soil de nouvelles organisations nous ont rejoint, et nous leur souhaitons la bienvenue.

Nous sommes un réseau libre d'organisations et avons pour ambition de faire effet boule de neige afin d'atteindre notre objectif : récolter plus d'1 million de signatures de citoyens européens promouvant l'adoption d'une législation protégeant les sols.
Pour cela nous devons récolter plus de 55 000 signatures en France jusqu'au 11 septembre 2017.
 

                Le SRB a deux objectifs :

-évaluer la ressource régionale en biomasse utilisable pour faire de l’énergie,

-rechercher des quantités nouvelles (supplémentaires !) à mobiliser.

 

D’emblée se pose un problème important : le rôle de la biomasse dans le fonctionnement de notre environnement n’est pas du tout pris en compte, ce qui est un comble, puisque le SRB a pour but de rechercher des sources d’énergie renouvelables et, théoriquement, n’aggravant pas le changement global (climatique et autres).

Ce mercredi 23 novembre 2016, le CESE a adopté un avis sur l’agro écologie. Les organisations du groupe environnement et nature1 saluent le vote de cet avis, qui, éclairé par de nombreuses auditions, défend une double exigence. Celle d’entendre les demandes de la société en matière d’alimentation, de santé et d’environnement, et celle de prendre en compte les contraintes du monde agricole sur les temps de la transition et la nécessité d’une amélioration du revenu agricole.

 

Cet avis propose des mesures d’urgence pour que l’agriculture retrouve son autonomie : accompagner les agriculteurs dans la transition et créer un Fonds pour garantir les risques économiques, privilégier l’indépendance de la recherche publique face à la concentration des acteurs de l’agrochimie, réduire les risques sanitaires liés à l’utilisation des pesticides pour les travailleurs agricoles et l’ensemble de la population, notamment en séparant vente de pesticides et conseil…

 

Dans le cadre de la mise à disposition d'outils de communication pour sensibiliser et informer les particuliers sur la réduction des produits phytosanitaires, la FREDON Auvergne vient de créer une série de 5 clips vidéos.  Ils ont pour but de sensibiliser vos administrés sur :

  • la démarche de réduction des désherbants chimiques,
  • l'acceptation de la végétation spontanée
  • et les nouvelles solutions d'entretien mises en place par votre commune.

Cette série de vidéos est très satisfaisante et démontre une progression dans les mentalités, nous nous acheminons dans des communes de notre région vers le zéro traitement chimique. 

 

  1. Tous mobilisés pour demander aux ministres de tenir les pesticides loin des riverains
  2. Va-t-on continuer à asperger les riverains des verges, vignes et autres champs?
  3. Le sol et l'Homme
  4. Les avatars de l'élevage laitier - causes et perspectives
  5. FNE: La PAC sera verte ou ne sera pas!
  6. Une agriculture sans néonicotinoïdes, c'est possible
  7. Le Conseil d’Etat annule la DUP de la ligne à grande vitesse Limoges-Poitiers
  8. Evolution des données agricoles en Auvergne: quelques chiffres pour y voir plus clair
  9. L'Atlas de la France toxique
  10. Bruxelles doit enterrer le glyphosate!
  11. Des nouveaux OGM bientôt autorisés ?
  12. Ecophyto AuRA: entre échecs et succès, un nouvel appel à projets à venir
  13. L'invasion des rats taupiers en Auvergne : où en est-on ?
  14. Nouveaux OGM : 7 associations de la société civile claquent la porte du haut conseil des biotechnologies
  15. Nouvelle PAC 2015-2020: du verdissement au greenwashing
  16. Nourritures d'ici d'ailleurs « L'alimentation locale, un projet des industriels, des paysans ou des territoires ? »
  17. Pesticides: Le ministre doit réagir face aux résistances des conservatismes et des égoïsmes
  18. Agriculture biologique : il faut sécuriser les financements !
  19. Elevage : les trois pistes à suivre pour sortir de la crise
  20. Quelle agriculture pour demain? Bases, enjeux et solutions
  21. Boycot du Haut Conseil des Biotechnologies tant que la pluralité des avis sur les OGM ne sera pas respectée
  22. FNE - Pesticides: une autre agriculture est possible
  23. People 4 Soil : un réseau libre d'organisations
  24. De nouveaux supports et références sur la transition à l'agroécologie en Auvergne
  25. Dans solution, il y a sol
  26. FRANE et FRAPNA autour de l'Agroécologie: retour sur la formation à Vienne
  27. Elections régionales 2015 : nos propositions "Agriculture"
  28. Monsanto
  29. Ecophyto II: le nouveau plan
  30. Le blocage des routes ne sortira pas l'élevage de l'impasse

Inscription Newsletter

herisson.png

Se connecter