L'invasion des rats taupiers en Auvergne : où en est-on ?

Depuis l'an dernier les rats taupiers pullulent dans les département, d'où l'importance de maintenir la présence du Renard

 

 

L'Eveil propose un article traitant de l'importance du Renard : " Renard, un prédateur opportuniste pas si nuisible à l’agriculture " .

La chasse aux renards assure la survie des rats taupiers : moins de renard = plus de rats taupiers

Notre fédération départementale Haute-Loire : le Réseau Ecologie Nature (Le REN) réaffirme encore que les renards sont un allié de l'agriculture et non un nuisible sachant qu'un seul renard mangerait en moyenne 6.000 à 8.000 rongeurs chaque année.

La Montagne du 12 avril dernier fait le point sur les rats taupiers.

Bilan : Les dégâts provoqués par la pullulation du rat taupier mettent en péril les exploitations agricoles du Cantal et du Puy-de-Dôme. En Haute-Loire, la situation est plus contrastée suivant les secteurs. Les préjudices engendré sont des destructions des parcelles cultivées, des prairies, pertes financières pour les exploitants agricoles... les dégâts sont considérables. Mettons en oeuvre dès maintenant des mesures de régulations respectueuse de l'environnement : abandon de la chasse au renard, alternative respectueuse à la bromadiolone qui tue aussi les prédateurs des rongeurs. De nombreuses études de scientifiques de l'INRA existe pour des alternatives aux produits chimiques, écoutons les.

Inscription Newsletter

captcha 
LOUTRE.png

Se connecter