Non à la baisse des aides pour la bio! 4 jours pour agir

La FRANE se fait l'écho de l'alerte transmise par la FRAB et Agir pour l'environnement.

" La bio représente 5,7 % des surfaces agricoles françaises mais ne bénéficie que de 2% des aides européennes... et le gouvernement trouve ça encore trop!

Retrouvez la pétition ici.

 

En plein cœur de l'été (période faste en décisions impopulaires !) le Ministre de l'Agriculture pourrait limiter les aides à la conversion et au maintien des agriculteurs biologiques. En totale incohérence avec les objectifs affichés au lancement des Etats généraux de l'alimentation il y a moins d'une semaine (!), le ministre semble prêt à donner un véritable coup de frein à la dynamique qui porte depuis près de 2 ans les conversions en bio.

 

STOP AUX PENURIES BUDGETAIRES, INTERPELLER LE MINISTRE DE L'AGRICULTURE

 

L'agriculture biologique connaît pourtant un véritable engouement. Pas moins de 21 fermes se convertissent à la bio chaque semaine. Les ventes de produits issus de l'agriculture biologique ont bondi de 20% en 2016 et les surfaces agricoles passées en bio de 16%.

Or, face à cet engouement, l'enveloppe budgétaire consacrée à l'aide à la conversion et au maintien est notoirement insuffisante. La raison en est simple : elle a été fixée à 90 millions d'euros en 2012 (portée progressivement à 160 millions d'euros) et n'a pas suivi la dynamique de conversion. Résultat : les caisses sont vides et les paysans qui ont pris la risque de se convertir à la bio attendent les aides promises… en 2015 !!!

 

Ces 160 millions d'euros ne représentent qu'à peine 2% des aides européennes versées par l'Europe à l'agriculture française (7,44 milliards d'euros), alors que la bio représente 5,7% de la surface agricole utile. A peine 2% et pourtant, c'est encore trop pour le syndicat majoritaire qui réclame l'arrêt d'une partie du versement des aides à la bio. Demande inacceptable mais qui semble rencontrer une écoute attentive du ministre de l'agriculture.

D'ici au 1er août, le ministre va prendre une décision qui risque d'être défavorable à la bio française. Cette décision enverrait un signal négatif au monde agricole et risque de ralentir le nombre d'agriculteurs prêts à s'engager dans une transition écologique. Il y a pourtant urgence !

 

C'est pourquoi nous exigeons qu'au moins 3% des aides européennes versées à l'agriculture française soit réservées immédiatement aux aides à la bio.

Interpellez le ministre de l'agriculture maintenant en signant la pétition initiée par Agir pour l'Environnement et soutenue par la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique !

 

SIGNEZ LA PETITION ou https://alaide.agirpourlenvironnement.org/

 

Ne doutez jamais qu'un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde. En fait, c'est toujours comme cela que ça s'est passé. - Margaret Mead (1901 - 1978) - Anthropologue.

Stéphen, Martin, Benjamin, Magali, Mathias, Stéfanie, Antoine et toute l'équipe d'Agir pour l'Environnement.

--

http://www.agirpourlenvironnement.org

http://www.facebook.com/association.agirpourlenvironnement

http://www.twitter.com/APEnvironnement

 

// Ensemble, agissons pour la transition agricole et alimentaire

Agir pour l'Environnement compte plus de 8000 adhérents ! Grâce à votre soutien, nous avons décidé de renoncer à toutes subventions publiques afin d'être "100% indépendant".

 

Inscription Newsletter

Mascotte_coeur.png

Se connecter