Fin du PNR Sources et gorges de l'Allier? Les dessous du dossier

Imprimer

Environ un mois après le changement de présidence de l'association de préfiguration du Parc, le projet est mis à mal et est menacé de ne pas voir le jour.

Retrouvez ici plus d'infos sur le dossier du PNR du Haut-Allier, une des proies du Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes...

 

 

Pour faire suite à l'article grand public PNR Sources et Gorges du Haut-Allier: maintenant ou jamais!

Vous trouverez ci-dessous le commentaire de Bernard Rousseau, Pilote du Réseau Eau national de FNE, ainsi que quelques commentaires du REN 43,

et la lettre de Guy Vissac, ancien président du SMAT, adressée au Président de région.

 

 

« Cette pétition a été lancée par Bruno Depalle, ancien élu à Monistrol d'Allier, qui a travaillé, avec beaucoup d'autres élus de toutes tendances politiques, depuis plusieurs années pour l'émergence de ce projet, axé pour partie sur le maintien d'une agriculture paysanne, pour une autre autour de la protection et la restauration de la biodiversité, en particulier des populations de Saumon atlantique. Bruno Depalle s'était pendant longtemps opposé à la campagne pour l'effacement du barrage de Poutès-Monistrol, qui, vous le savez, va être totalement reconfiguré, abaissé de 14 mètres, pour redonner ses c hances à ce poisson splendide et restaurer la continuité écologique de l'Allier amont.

Beaucoup d'acteurs locaux, qui se sont investis pendant 5 années sur ce projet, sont bouleversés. Et beaucoup élus sont dans le doute, pris dans un système politique dans lequel les prébendes comptent encore. Il faut leur apporter notre soutien.

Il est très important de signer largement, de relayer autour de vous. European Rivers Network réfléchit à diverses actions possibles. »

 

 

"Le REN et SOS LV ont décidé de soutenir la pétition des militants du territoire du Haut Allier, "change.org Haut Allier" et d'appeler tous nos réseaux à signer.
Nous continuons à faire signer dans les manifestations, Fetes de la bio, Foire bio ... notre appel (papier) élaboré alors que nous n'avions pas encore connaissance de la pétition internet, elle a été un bon outil pédagogique sur la foire bio de Langeac dimanche 15 mai (200 sigatures)... tout demandant de signer la pétition internet,

 



Rappel historique succinct des évènements:

1984 – création du SMAT, syndicat mixte du Haut-Allier – actuellement : 112communes, 8 communautés de communes – 15 salariés. Il vise notamment le création d’une identité « Haut Allier » et met en œuvre des projets de développement à la mesure du territoire et je crois qu’on peut le dire respectueux de l’environnement

2010 – Projet d’évolution du SMAT vers un PNR avec le soutien +++ de la région Auvergne, structure reconnue au plan national, et permettant la mise en place d’un label pour les produits agricoles et artisanaux produits sur le PNR, une valorisation touristique et une protection de la nature de ce territoire. Des centaines de réunions, élaboration de la charte, vote favorable de 61 conseils municipaux, 2 régions, 2 départements. Un processus de concertation de plus de 5 ans.

Les 20 et 23 novembre 2015, les Régions Auvergne et Languedoc-Roussillon ont approuvé la charte du Parc naturel régional des sources et gorges de l’Allier et ont voté leur adhésion au futur syndicat mixte de gestion du Parc, dès qu’il sera créé.

30 novembre 2015 : La demande de classement a été transmise au Ministère.

Jeudi 12 mai 2016 : 3 industriels (PEM, RBM et Borde) déclarent qu’ils sont opposés au Parc : « des contraintes qui constituent un frein au développement des entreprises » sans commentaires.

Vendredi 13 mai 2016 : Les 3 Chambres du 43 « appellent à arrêter ce projet de Parc ». Rappelons qu’elles avaient participé à l’élaboration du projet de la charte et qu’elles avaient exigé un financement pour cela).

REN + SOS LV décide de proposer un appel citoyen pour le Parc à la foire Bio de Langeac

Nous apprenons le lancement d’une pétition internet pour le Parc.

Samedi 14 mai 2016 : réponse de Laurent Wauquiez: « Le PNR tel qu’il est c’est non ! « pas de dépenses administratives » (de personnel pour le Parc), « pas de structure Parc, je distribuerai l’argent », je déciderais de son affectation »

Dimanche 15 mai 2016: Laurent Wauquiez, président du Conseil régional et sans que le Conseil Régional soit informé donne le choix aux élus soit création du Parc avec 2M€ de fonctionnement soit Pas de Parc et 2M€ d’investissement, argent distribués aux intercommunalités avec suppression du SMAT.

Le REN était présent sur la foire Bio de Langeac, a échangé toute la journée avec les visiteurs 95% environ favorable au Parc mais ayant lu la une du journal la Montagne du matin considère que c’est foutu. Prés de 200 personnes ont signé l’appel sur le Stand.

Les élus présents sont consternés : Maire de Langeac, Président com com Franck Noel-Baron, Guy Vissac CD venu pour signer l’appel et qui passera du temps sur notre stand."

Le 09 juin : suite à l'audition du 09 juin dernier, le CNPN a émis un avis favorable au projet de Parc, à l'issue d'un vote à bulletin secrèt sanctionné par 15 voix pour et 1 contre (avis ici).

Le 7 juillet 2016 : délibération du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes par 83 voix pour, 68 contre et une abstention, abrogeant la délibération de la Région Auvergne du 23/11/2015 qui approuvait la création du Parc. Il sera remplacé par un contrat de territoire d’un montant de 2,5 millions d’euros par an sur six ans.

Christine Banassat Présidente de l'association de Préfiguration du PNR Haut-Allier ne voit plus aucune alternative. « Nous n’avons plus de financeur, c’est fini. Sauf à ce que Ségolène Royal (ministre de l’Environnement), décide de poursuivre et de financer le projet mais nous n’y croyons pas beaucoup »