L'hybridation du loup, un vrai-faux problème !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le développement de la génétique a permis de mettre en évidence, dans tous les pays où vivent les loups, la présence d’un phénomène d’hybridation entre le loup et le chien.

Le chien constitue la forme domestique du loup. Tous les deux appartiennent à une seule et même espèce (Canis lupus) et partagent 99,8% de leur matériel génétique. Le croisement de deux formes d’une même espèce devrait, en toute rigueur, s’appeler "métissage" et le résultat de ce croisement "métis".

 

L’hybridation entre le loup et le chien n’a rien de nouveau, ni d’exceptionnel. Le phénomène existe depuis plus de 20 000 ans (début de la domestication du loup) et de multiples récits historiques montrent que les croisements entre ces deux formes ont toujours été répandus, très fréquents, voire banals.

 

Les deux formes étant tellement proches génétiquement, il est scientifiquement impossible de détecter chez les loups les hybridations anciennes. Seuls les croisements récents sont détectés (essentiellement les croisements de première et deuxième génération).

 

Sauf exceptions rares et localisées, dues à la présence de très nombreux chiens errants (comme dans la chaîne des Apennins en Italie), les taux d’hybridation récente détectés dans la plupart des pays européens sont faibles et varient autour de 5%. C’est le cas en France.

 

Tous les travaux scientifiques publiés concernant la génétique des populations de loups montrent, malgré l’hybridation, une remarquable résilience et un solide maintien de l’identité génétique de la forme sauvage de l’espèce Canis lupus.

 

La FRAPNA met à la disposition des journalistes  :

► Un dossier complet qui présente, sous une forme accessible à tous, les données scientifiques les plus récentes sur le phénomène de l’hybridation du loup, les conséquences possibles et les moyens d’y faire face.
→ L’hybridation du loup : un vrai-faux problème

► Un résumé de ce document en 10 points.
→ L’hybridation du loup en 10 points

 

CONTACT PRESSE :

Roger MATHIEU, référent Loup FRAPNA Drôme, 06 30 12 20 52.

 

Inscription Newsletter

herisson.png

Se connecter