Que noire soit la nuit et le vivant s’épanouit

Imprimer

La vie a autant besoin du jour que de la nuit, en moins d’un siècle ce système alternatif a été modifié par l’utilisation en masse de l’électricité et de l’éclairage.

 

 

En 25 ans, la quantité d’éclairage extérieur a augmenté de 94% !

 

On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont nombreux et omniprésents, ils nuisent à l'obscurité de la nuit (éclairage urbain, enseignes publicitaires, vitrines de magasins, bureaux allumés en continu, lumières dans les jardins...). La pollution lumineuse est donc un enjeu actuel fort, que ce soit pour la santé humaine, la biodiversité ou sur le plan économique.

  

C’est dans ce cadre qu’aujourd’hui des communes s’engagent pour lutter contre cette pollution lumineuse !

 

Nombre de communes se lancent dans l’extinction des éclairages publics la nuit sur leur territoire (23h - 5h) . Un concours national des « villes et villages étoilés » est organisé par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes (ANPCEN). Il vise à promouvoir la qualité de la nuit pour les humains comme pour la biodiversité nocturne, à réduire la pollution lumineuse et à éviter les dépenses budgétaires et la consommation d'énergie inutile.

  

Sur le territoire Auvergnat, les choses avancent. Récemment, dans le Puy-de-Dôme, les communes de Olloix, Ménétrol, Giat, Montmorin, Saint-maurice, Saint-Genès-Champanelle et Saint-Genès-du-Retz se sont engagées dans cette démarche. Au total ce sont près de la moitié des communes du Puy-de-Dôme qui éteignent les lumières la nuit (228 sur 467 en octobre 2018).

 

 Une nuit plus noire, c’est un sommeil de meilleure qualité, une biodiversité nocturne qui retrouve ses repères. En effet, les lumières artificielles faussent le cycle jour/nuit et cachent les étoiles qui désorientent les oiseaux migrateurs. Eteindre les éclairages la nuit, c’est aussi rétablir un paysage nocturne d’une grande beauté avec la réapparition d’un ciel étoilé, en plus de faire des économies sur les factures d’électricité. Cela peut également permettre à certaines communes de devenir des points d’observation des étoiles.

 

 Une chasse à la pollution lumineuse a été organisée dans la nuit du 26 au 27 octobre 2018. L’opération #RendezVousLaNuit a été mise en oeuvre par différentes associations de la fédération France Nature Environnement (Alsace, Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes). Sur le territoire auvergnat, la chasse à la pollution réalisée dans les communes de Clermont-Ferrand, Saint-Flour et Aurillac a permis de recenser pas moins de 363 infractions en une seul nuit !

 

 Les communes sont de plus en plus nombreuses à éteindre leurs lumières la nuit, alors encourageons les élus à continuer dans cette voie !

 

 Que dit la loi :

 

Pour rappel :

→ Article L. 583-1 à L. 583-4 du code de l'environnement

→ Article R. 583-1 à R. 583-7 du code de l'environnement

→ Arrêté du 27 décembre 2018 relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses

→ Arrêté du 27 décembre 2018 fixant la liste et le périmètre des sites d'observation astronomique exceptionnels en application de l'article R. 583-4 du code de l'environnement

 

Si vous constatez une infration vous pouvez faire un signalement sur le site "Sentinelles de la Nature". Si votre commune éteint ses lumières la nuit, ou si vous constatez une autre initiative vertueuse, vous pouvez également le mentionner sur ce site. N'hésitez pas !