L'Observatoire des Vers Luisants

 

L’Observatoire des Vers Luisants1 est un projet participatif lancé par plus de 70 associations en France et mise en place par Labocea-CNRS et le Groupe Associatif Estuaire2. Les données récoltées dans le cadre de ce programme seront exploitées et intégrées à différentes études menées par le CNRS3.

Une disparition progressive de cet insecte est constatée. Il est pourtant un auxiliaire précieux des jardiniers, se nourrissant d’escargots et de limaces. Afin de comprendre les raisons de cette disparition (urbanisation ? pesticides ? pollution lumineuse ? climat ?), les partenaires de ce projet, dont le REN 43 et la FDANE Cantal pour l’Auvergne, se mobilisent pour faire émerger un réseau massif d’observation des vers luisants.

Chacun d’entre vous est appelé à témoigner de leur présence ou absence dans votre jardin par le biais du formulaire ci-contre : http://www.observatoire-asterella.fr/vers_luisants/index.php?page=2&p=CNRS (l’absence de vers luisants est une information tout aussi importante que sa présence)

Et que cela date d’hier, de plusieurs mois ou plusieurs années, votre témoignage est précieux afin d’enrichir les connaissances sur la distribution des espèces et leurs écologies respectives, et d’établir un bilan de leur déclin.

Ouvert à tous, ce programme s’organise en trois volets :

  • Grand public : témoignage de la présence ou absence de vers luisants dans les jardins et des « missions spéciales » (« promenades »), notamment pour ceux qui ne possèdent pas de jardins, à effectuer en extérieur, que ce soit en pleine nature ou en plein cœur urbain. Plus d’informations sur le lien suivant : http://www.observatoire-asterella.fr/vers_luisants/index.php?page=2&&ss_page=1

  • Public naturaliste : identification à l’espèce ou groupe d’espèces, recueil d’informations sur la distribution des espèces, leur écologie et leur phénologie.

  • Approche scientifique : analyses ADN pour répondre à des questions sur la dérive génétique des vers luisants dans les îles bretonnes et rechercher de nouvelles espèces en France pour lesquelles il existe de fortes présomptions.

Une ligne téléphonique dédiée est à votre disposition au 07 83 43 62 36 ainsi qu’une adresse email à OVL.france@gmail.com

Toutes les associations d’environnement, de protection de la nature, d’éducation à l’environnement,…, sont invitées à rejoindre l’Observatoire des Vers Luisants. Tous les outils nécessaires pour diffuser l’enquête auprès des adhérents et bénévoles sont fournis par l’Observatoire ainsi que des dossiers de communication, des flyers et autres.

Contact Presse

Fabien Verfaillie – Docteur en Ecologie et Marcel Koken – Chercheur au CNRS

OVL.france@gmail.com / 02 51 20 74 85

 

Pour plus d’informations, consultez le communiqué de presse de l’Observatoire des Vers Luisants :

http://www.observatoire-asterella.fr/vers_luisants/DossierDePresse/CDP-CNRS.html

Ainsi que le site dédié : http://www.observatoire-asterella.fr/vers_luisants/?p=CNRS

1 Il existe une confusion fréquente entre « vers luisants » et « lucioles ». Chez les premiers, ce sont les femelles au sol qui émettent de la lumière, tandis que chez les secondes, mâles et femelles émettent tous deux de la lumière.

2 http://estuaire.net/

3 http://www.cnrs.fr/

Inscription Newsletter

captcha 
ECUREUIL.png

Se connecter