Pétition : Non à la microcentrale sur la Desges à Chanteuges (43) !

La Communauté de Communes des Rives du Haut-Allier a décidé, sans aucune consultation ni concertation avec les habitants, et malgré l'opposition de la mairie, d'installer une microcentrale sur la Desges, une rivière remarquable. Ce projet est irresponsable et destructeur sur une rivière à saumons et dans un site classé. Pourtant les travaux ont déjà commencé. Aidez-nous à faire arrêter ce projet, faites entendre votre voix.

Les travaux pour la microcentrale ont commencé sur

Plus d'infos

Depuis cet été, des travaux sur la Desges et son bief ont commencé pour l'installation d'une microcentrale, sans autorisation des riverains et sans que toutes les autorisations administratives aient été accordées.

Aucune étude d'impact sur l'environnement n'a été menée, que ce soit sur la biodiversité, la pêche, la qualité du patrimoine architectural et touristique de Chanteuges, le bruit ou les bâtiments. La construction d’une microcentrale va entraîner la destruction d'un bief présent dans le paysage depuis plus de 200 ans, dans un site classé.

La microcentrale est située sur l’amont du bassin de la Loire, qui fait l’objet depuis 1994 d’un plan de gestion durable pilote en Europe, le Plan Loire Grandeur Nature, dont l'un des buts est de rétablir une population de saumons atlantique viable dans le bassin de la Loire. Ce Plan Loire a permis la création du Conservatoire National du Saumon Sauvage situé 1100 mètres en aval de la microcentrale et dont une partie de l’approvisionnement en eau est assurée par la Desges. Ce conservatoire produit annuellement 2 millions de jeunes saumons, relâchés sur diverses parties du bassin de la Loire. Cet investissement de 5,4 millions d’euros, est remis en cause par une microcentrale d'une puissance dérisoire (76 kW) va coûter plus d'un million d'euros, et qui ne va en rien faciliter la transition énergétique dont notre pays a besoin.

La population locale se mobilise, avec le soutien de la mairie de Chanteuges, ERN-Loire Vivante, la fédération de pêche de la Haute-Loire, le Conservatoire National du Saumon Sauvage, l'AAPPMA de la basse Desges, Chanteuges Préservation du Patrimoine, la Fédération Régionale Auvergne Nature Environnement, l’Association Internationale de Défense du Saumon Atlantique.

Ils demandent que ce projet d'un autre âge soit rapidement stoppé avant que des dégâts n’endommagent irrémédiablement la Desges.

 

Texte de la pétition

Pétition adressée au préfet de la Haute-Loire

Nous soussignés contestons le projet de microcentrale hydraulique de Chanteuges mené par la Communauté de communes des Rives du Haut Allier.
En effet, sans méconnaître la nécessité de développer les énergies renouvelables, nous considérons que :

  • Ce projet a été construit et a commencé à être mis en œuvre dans la plus totale opacité et avec le plus grand mépris pour les riverains comme pour les habitants.
  • Le droit d’eau dont se prévaut la Communauté de communes n’a pas été démontré : son existence repose sur des hypothèses et le débit d’eau n’a jamais été de 1500 l/s.
  • Les impacts sur le patrimoine d’un site classé et sur le bruit n’ont pas été étudiés et ne peuvent que diminuer l’attrait de la commune.
  • Alors que la Desges est une rivière de grande qualité biologique qui accueille le Conservatoire national du saumon sauvage, le projet ne peut qu’être préjudiciable sur ce point.
  • Le coût du projet a déjà presque doublé depuis la décision de principe et devrait encore augmenter, pendant que les recettes prévues semblent avoir été fortement surévaluées, ce qui fait craindre un retour sur investissement extrêmement long voir impossible.
  • La balance entre l’intérêt énergétique très faible, l’ensemble des impacts négatifs sur l’environnement et le coût financier en fait un projet non durable.

    Nous demandons donc que ce projet soit abandonné.

 

Pour nous aider, signez la pétition, c'est par ici.

 

 

Inscription Newsletter

ECUREUIL.png

Se connecter