Engagés pour la planète, ces Clermontois prônent la désobéissance civile face à l'urgence climatique

Imprimer

"Ils ont décrété l'état d'urgence climatique et social. Pour obtenir des décisions politiques, ces militants sont prêts à prendre des risques lors d'actions non-violentes de désobéissance. Hors la loi pour le climat. 

Mardi 12 mars. Une dizaine de militants vêtus de chasubles jaunes gravissent les marches du grand escalier en pierres de la mairie de Saint-Germain-Lembron, dans le Puy-de-Dôme.

Dans la salle du conseil, ils décrochent calmement le portrait d’Emmanuel Macron et l’emportent dans un grand sac noir."

 

 

Lire l'article de la Montagne