AVIS de la FRANE sur le projet de SRCAE :

Sommaire

 

4-Sylviculture

 

Il est fait état au départ de 6 % de CO2, à compter sur 6% pour le secteur agriculture -forêt. Cela  n'est pas vrai, puisque l'agriculture génère seule une bonne moitié (46 %) des GES exprimé en CO2. Par ailleurs le mode de calcul stockage-déstockage de CO2 en forêt doit être transparent. Page 31, l'indicateur de suivi est « bidon ». Il faut mettre des vrais indicateurs (stockage de C, émission de CO2, via combustion et exploitation,...). Cette remarque est valable dans quelques autres cas. Pour ce chapitre aussi il faut donc mettre la méthodologie retenue en annexe, car elle peut être suspectée.

Il serait nécessaire de donner des éléments concernant l’impact de l’exploitation prévue sur la biodiversité et le régime des eaux. C’est peut-être acceptable, encore faut-il en parler car les impacts positifs ne sont pas la règle.

 

Inscription Newsletter

captcha 
Mascotte_coeur.png

Se connecter