Arrêtés préfectoraux relatifs à la lutte contre le campagnol terrestre dans le Cantal, le Puy-de-Dôme et en Haute-Loire

Les préfets du Cantal, du Puy-de-Dôme et de Haute-Loire ont chacun édicté un arrêté sur l’obligation de lutte contre le campagnol terrestre (arrêté du 23 octobre 2015 dans le Cantal, du 28 octobre 2015 dans le Puy-de-Dôme et du 6 novembre 2015 en Haute-Loire).

 

Ces arrêtés pris en application de l’arrêté ministériel du 14 mai 2014 obligent les exploitants agricoles et les détenteurs de fonds situés dans les communes identifiées par le préfet à participer à la lutte contre le campagnol.

 

 

 Dans le Cantal et en Haute-Loire, l’intégralité des communes est concernée.

Dans le Puy-de-Dôme, la liste des communes figure en annexe de l’arrêté.

 

Les agriculteurs et détenteurs de fonds sont tenus d’appliquer au moins deux méthodes alternatives à la lutte chimique (utilisation de la bromadiolone).

 

Parmi ces méthodes rappelées en annexe des arrêtés figurent notamment l’entretien ou la plantation de haies, murgers, de zones refuges ainsi que la pose de nichoirs et de perchoirs pour les prédateurs naturels du campagnol dans l’objectif de « favoriser la prédation naturelle ».

 

Cet objectif essentiel, réclamé de longue date par le milieu associatif de protection de l’environnement, confirme - s’il en était encore besoin - le non-sens environnemental et socio-économique que de classer comme animaux nuisibles les petits carnivores (les mustélidés et le renard) qui contribuent à réguler les populations de campagnols.

 

Retrouvez un article sur ce sujet sur le site de la FDANE Cantal via ce lien : http://fdanecantal.blogspot.fr/2015/12/vous-reprendrez-bien-un-peu-de-broma.html

 

Les arrêtés sont disponibles en téléchargement ci-dessous.

 

Inscription Newsletter

captcha 
LOUTRE.png

Se connecter