CSOV

 

Rivière en Auvergne

 

Texte et éléments de documentation envoyés à FNE pour l'ActuFNE de février 2014

 

Le contournement routier de Vichy est prévu sur un remblai de 4 Km qui endiguerait la rivière Allier, un des derniers grands cours d’eau mobile d’Europe.

La première autorisation des travaux a été annulée par le TA de Clermont-Fd en Octobre 2012 sur recours de la FRANE.

Le même projet, remis à enquête dans la foulée, a été de nouveau autorisé en Oct. 2013avec des mesures compensatoires inopérantes et en ajoutant un dérivation du cours de la rivière à grand renfort de pelleteuses.

Un nouveau recours en annulation est engagé par la FRANE et la Fédération Allier Nature.

 

Veuillez trouver les pièces jointes donnant plus d'information ci-dessous :

Communiqué de Presse

mardi 25 juin 2013

 

CONTOURNEMENT SUD-OUEST de VICHY

 

Le point de vue des protecteurs de rivières

 

Il y a huit ans déjà, les associations régionales, les conservatoires d’espaces naturels, le fonds mondial pour la nature, la LPO et France Nature Environnement alertaient les représentants de l’Etat sur les problèmes et atteintes que provoquerait la construction d’un pont sur l’Allier, dans le prolongement du projet de contournement routier au Sud-Ouest de l’agglomération Vichyssoise.

 

Le contournement n’était pas mis en cause mais le fait qu’il soit prolongé inutilement de 4 km dans une zone vierge d’aménagement et fréquemment inondée ; ce qui conduisait à endiguer l’Allier. C’est le dernier grand fleuve sauvage d’Europe occidentale dont la valeur est exceptionnelle par ses dimensions, ses paysages et sa vie sauvage.

Contournement routier Sud-Ouest de Vichy Enquête publique du 29 avril au 31 mai 2013 au titre de la loi sur l’eau

 

Observations FRANE / FAN

 

« L’eau est un bien public inaliénable essentiel à la vie et […]

la gestion équitable de l’eau joue un rôle vital dans la préservation du capital naturel mondial et des services écosystémiques, de même que dans tous les aspects de l’utilisation des ressources et de la production économique, et […] l’avenir de l’industrie en Europe dépend de l’efficacité de la réponse apportée aux défis actuels dans le domaine de l’eau ainsi que de la gestion responsable et rationnelle des ressources en eau existantes, ce qui a des conséquences directes sur la santé humaine, la production d’énergie, l’agriculture et la sécurité alimentaire. »

Résolution du Parlement européen du 3 juillet 2012 sur la mise en œuvre de la législation de l’Union européenne relative à l’eau avant l’adoption d’une approche générale nécessaire pour relever les défis qui se présentent à l’Europe dans le domaine de l’eau

 

Inscription Newsletter

ECUREUIL.png

Se connecter