Nicolas Hulot n'était pas seul

Chers amis,

Comme nous tous, j’ai ressenti une immense tristesse en écoutant Nicolas Hulot en qui nous avions placé tant (trop) d’espoirs, jeter l’éponge.
 
Tout a été dit sur cette démission et je n’en rajouterai pas, à une chose près, Nicolas Hulot n’était pas seul. Il avait derrière lui toute la multitude des associations de terrain comme la nôtre et des mouvements citoyens organisés. Quel dommage qu’il n’ait pas su le voir et trouver le mode d’emploi de ces centaines de milliers de militants de l’environnement !
Quel dommage qu’il n’ait pas su comment user de l'immense sympathie des français qui comptaient sur lui pour prendre enfin les mesures pour éviter la catastrophe climatique que l’immense majorité des citoyens ressent désormais comme imminente et s’interroge sur l’apathie de nos dirigeants !
 
 
C’est une page qui se tourne : celle de l’écologie politique et de l’espoir fou qu’en déléguant notre pouvoir à autrui, il fera ce que nous n’avons pas le courage de faire. Prenons cette claque en pleine figure comme un réveil salutaire de nos consciences et relisons Rousseau : nous devons reprendre notre pouvoir de citoyen et conquérir de haute lutte ce que nous voulons. Jamais un politique ne prendra les devants, il est par essence porteur de l’opinion publique.
 
Alors haut les coeurs et montrons à notre ex ministre ce que nous avons dans le ventre. Chassons les infâmes lobbyes du temple de la République et imposons notre volonté à ceux qui ont oublié qu’ils représentent le peuple de France et non pas les intérêts particuliers de telle ou telle branche économique qui pourrait financer une campagne électorale.
 
Chers amis, rendez-vous le 8 septembre dans les évènements pour le climat près de chez vous comme à Lyon, Saint Etienne ou Chambéry mais je l'espère dans bien d'autres villes encore d'ici là.
 
Cordialement
 
 
Eric Feraille 
Président
 
 

Inscription Newsletter

captcha 
herisson.png

Se connecter