Santé / Environnement

Fiche synthétique de la position de la FRANE sur la thématique de la Santé-environnement en Auvergne

 

1.     La santé en Auvergne 

 

Si l’espérance de vie en Auvergne se situe dans la moyenne nationale, on observe une surmortalité globale de + 6,4% chez les hommes et de + 1,7% chez les personnes de sexe féminin ainsi qu’une surmortalité prématurée (nombre de décès survenus avant l’âge de 65 ans) de l’ordre de + 7,8% chez les hommes, par rapport aux valeurs nationales.  Cette surmortalité provient principalement de maladies cardio-vasculaires, de suicides et de cancers. La population de notre région, qui se caractérise par sa faible densité et par son vieillissement relatif n’est donc pas, comparée à a moyenne du territoire métropolitain, dans un excellent état sanitaire. Les comportements individuels (alcoolisme, tabagisme, sédentarité, habitudes alimentaires, prises de risques) contribuent à ce bilan dégradé.

 

 

2 . Enjeux environnementaux

 

 

Nous sommes de plus en plus exposés à des facteurs environnementaux qui ont des impacts certains sur notre santé. Nombre de maladies résultent classiquement du vieillissement, de l’alimentation ou des modes de vie, mais d’autres sont causées par le bruit que nous subissons, par les substances indésirables présentes dans l’air que nous respirons ainsi que dans l’eau et les aliments que nous consommons.

 

Parmi les facteurs environnementaux rencontrés en Auvergne, nous citerons l’arsenic dans l’eau, le radon (gaz radioactif) dans les sols et la qualité bactériologique des eaux de consommation qui dans certains secteurs laisse à désirer. En Auvergne, le cancer reste une cause de surmortalité (+ 3,2%) surtout chez les hommes (+ 4,5%). On enregistre plus de 7 000 nouveaux cas par an, dont 60% chez les hommes. Les cancers causent le décès de 3 900 auvergnats en moyenne par an, soit un peu plus du quart de l’ensemble des décès. Les cancers de la trachée, des bronches et du poumon, de la prostate et du colon-rectum sont les principales causes de décès par cancer chez les hommes. Chez les femmes, ce sont les cancers du sein, du colon-rectum et de l’uterus.

 

Par ailleurs, la population vieillit, et l’espérance de vie augmente d’année en année. Cependant, la santé a un coût qui s’accroît avec l’âge. Vieillir en bonne santé est un objectif primordial.

 

3. Objectifs de la FRANE

 

Pour prévenir la dégradation de la qualité de vie et maintenir le coût de la santé dans la limite du supportable pour notre société, il importe avant tout de réduire l’apparition de pathologies, notamment celles liées à l’environnement. La FRANE devra participer à des actions de communication telles qu’elles figurent dans les déclinaisons régionales du Programme National Santé Environnement 2010-2013  issu du Grenelle de l’Environnement.

 

Ces actions auront pour objectifs de sensibiliser les habitants de la région Auvergne aux risques liés à la vie quotidienne (alimentation, habitation, ...), professionnelle (exposition à des substances dangereuses, ...) ou aux loisirs, à chaque étape de la vie.

 

Dans les impacts possibles de l’environnement sur la santé humaine, il faut inclure les risques technologiques, naturels et sanitaires. Il importe d’insister sur les résistances aux antibiotiques et les effets à long terme de l’exposition à de nombreuses substances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques présentes dans l’air, l’eau et les aliments. Nombre de ces substances sont persistantes et bioaccumulables.

 

 

4 . Principales réalisations de la FRANE au cours des dernières années

 

La FRANE est représentée dans divers colloques, comités de pilotage et groupes de travail organisés pour traiter de l’impact sur la santé de facteurs environnementaux. Les principaux sujets qui sont traités au niveau national sont, entre autres, les perturbateurs endocriniens, les résidus de médicaments dans l’eau et les rejets de substances dangereuses par les installations classées. La FRANE participe aussi localement à des comités de suivi d’installations industrielles et de centres de stockage de déchets.

 

Jusqu’à présent, la FRANE a conduit une action d’information et de réflexion sur la santé et sur les causes environnementales de la morbidité et de la mortalité en Auvergne. Des synthèses ont été rédigées ainsi que des compte rendus de réunions et de colloques diffusés auprès des adhérents d’associations membres ainsi que sur le site de la FRANE.

 

Enfin il importera, dans un avenir proche, de contribuer à la sensibilisation de la population afin de prévenir en particulier :

- Les pathologies de toutes sortes (infectieuses, parasitaires...) en relation avec le changement climatique annoncé.

- Les pathologies résultant des expositions de longue durée aux substances chimiques (pesticides, biocides, ...) présentes dans la nourriture et dans l’environnement (y compris dans les habitations).

 

Inscription Newsletter

captcha 
LOUTRE.png

Se connecter