Pétition : Le silure un problème pour les pêcheurs ou un plus ?

Associée à la FDEN, la FDANE et ADEL, la FRANE a lancé une pétition concernant le développement du silure dans le bassin de la Dordogne et particulièrement dans la retenue du barrage de Bort-les-Orgues. Plus de 2000 signatures déjà, vous aussi, soutenez notre action jusqu'au 30 juin.

Retrouvez les éléments ici.

 

L'association FDEN ( fédération départementale de l'environnement et de la nature du PdD) ;
l'association FRANE (fédération de la région auvergne pour la nature et l'environnement);
la FDANE (fédération des associations de la nature et de l'environnement du cantal) ;
l'association ADEL (défense de l'environnement de Labessette) 63690 situé sur les rives du barrage de Bort les Orgues;
Organismes qui préservent la faune, la flore, l'environnement et la biodiversité, vous font part de leurs inquiétudes à la venue d'un nouveau poisson: le silure introduit par l'homme dans les fleuves et rivière depuis quelques années.


Plus d'infos

 

Le silure est un poisson prédateur pouvant mesurer jusqu'à 3 mètres de longueur et plus, pouvant pesé plus de 100kg.
Il a une reproduction massive et de surcroit prend le dessus en se nourrissant aussi des autres espèce de poissons traditionels ; tel que brochets, sandres, carpes etc....

Nous pensons que celà est un vrai problème pour le milieu aquatique. Déjà un déséquilibre est observé par de nombreux pecheurs : diminution des prises de poissons par rapport aux années précédentes ; et observé par nous meme dans les entretiens que nous avons réalisés avec les pecheurs le long du barrage de Bort.

Nous ne voyons pas d'intéret pour ce poisson qui représente aucun avantage, surtout dès qu'il peut se reproduire. Et pour finir il peut se revéler dangereux pour certaine pratiques humaine en milieu aquatique.

C'est pour ces raisons que nous faisons appel à vous. Nous vous invitons à signer la pétition afin d'etre plus fort pour pouvoir dialoguer. avec les instances qui gèrent le milieu aquatique. Personne ne peut savoir ce que l'avenir nous réserve, aussi vaut-il mieux prévoir qu'attendre que tout disparaisse.
Le président ADEL Mr Cousserand Michel Claude



LE SILURE


Le silure est un poisson sans écailles avec une peau de couleur verte - brune et une peau très glissante car recouverte de mucus. Son ventre est assez clair, de couleur jaune ou blanc et il existe également des spécimens albinos de couleur jaune, jaune-orangé. La tête du silure est massive et plate avec une grosse bouche dotée de lignes de dents très petites et nombreuses orientées vers l’arrière de sa gueule. Il possède 6 barbillons, deux longs sur la mâchoire supérieure et quatre courts sur la partie inférieure de sa tête. On compte 4 nageoires, une anale, une dorsale munie d’un aiguillon et des pelviennes de chaque côté également munie d’un dard. Les silures mesurent environ 1,5 m de long en moyenne et les poissons de plus de 2m sont de plus en plus réguliers, pour un poids allant de 50kg à 80kg. Les plus gros silures atteignent des tailles allant de 2,65 m à 2,75 m, le record pris sur les eaux françaises étant de 2,74 m
Éthologie

Le silure est un poisson omnivore solitaire, lucifuge (qui évite la lumière), vivant d'ordinaire dans les zones les plus profondes de son habitat. Ce comportement peut cependant évoluer exceptionnellement, comme mis en évidence par une étude sur des silures du Tarn chassant en pleine journée des pigeons venus s'abreuver sur les rives de la rivière en se projetant hors de l'eau. Ils sont également très nombreux à peupler la Seine, à Paris en particulier. Ils vivent en moyenne 20 ans. La période des amours se situe de mai à juillet dans des eaux à 20 °C ; la femelle peut pondre jusqu'à 500 œufs. Après avoir fécondé la femelle, le mâle reste deux jours avec elle et lui donne des coups de tête dans le ventre pour l'inciter à pondre.

Risques sanitaires, écotoxicologie

Parce que s'alimentant volontiers au niveau du sédiment et étant susceptible de vivre longtemps, dans une eau polluée, le silure fait partie des poissons reconnus bioaccumulateurs. En raison de sa propension à bioconcentrer les métaux lourds, certains métalloïdes ou des polluants peu biodégradables tels que les PCB, furanes ou dioxines, le silure peut dans certains milieux aquatiques pollués être durablement ou provisoirement interdit de pêche, de détention et de toute commercialisation en France

Le silure : un poisson d'eau douce nuisible ?
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/le-silure-un-poisson-d-eau-douce-nuisible_1892803.html  

 

Texte de la pétition

Je soutiens les associations qui défendent les espèces de poissons traditionnelles. Le silure est un prédateur qui envahit les rivières,barrages,lacs de France et peut mettre en péril l'équilibre du milieu aquatique.
Les moyens pour faire diminuer ou disparaitre cette espèce doivent etre envisagé. Il est temps de réagir.

 

Pour signer, c'est par ici.

 

Vous souhaitez faire un don?

Faire un don à la FRANE c'est nous soutenir dans toutes nos actions et nous permettre d'être indépendant de financements publics ou privés.

En ligne c'est par ici.

Lire la suite...

Inscription Newsletter

captcha 
Mascotte_coeur.png

Se connecter