Schéma Régional des Carrières Auvergne-Rhône-Alpes - la FRANE se prononce

Aux membres de l'animation du Schéma Régional des Carrières Auvergne-Rhône-Alpes

Mesdames, Messieurs,

Notre fédération a pris connaissance de la réunion de la commission régionale des matériaux qui s’est tenue à la préfecture de la Région Auvergne-Rhône-Alpes le 27 juin 2018 à Lyon.

L’enjeu est fort. Tous les grands travaux inutiles et ruineux sont à base de granulats.

Ce « cancer » de l’économie n’est pas seulement régional, national ; il est mondial.

 

La corruption et le gaspillage (notamment d’énergie) se nourrissent de cette activité dans tous les pays.

Les déficits budgétaires sont en bonne partie dus à ces travaux publics imposés par des groupes d’intérêts qui ont tellement gagné d’argent qu’ils sont désormais capables d’avancer la mise de fond des travaux sous forme de partenariat public/privé (P.P.P.). Le remboursement de ces mises de fonds accapare une partie du budget public pour plusieurs années au détriment d’autres actions d’intérêt général.

Aujourd’hui, dans le Cher, la question se pose d’une prolongation d’extraction dans le lit majeur de la Loire dont la moitié de la production de sable serait destinée au chantier du « Grand Paris » inutile et ruineux (30 milliards et plus).

Les aménagements ne répondent plus à un besoin, ils sont étudiés et proposés par les aménageurs pour mettre en œuvre leur énorme outil à creuser et bétonner.

En octobre 2011, la cellule économique régionale de la construction (CERC) avait édité un fascicule donnant les dépenses de travaux publics en France. La dépense se chiffrait, toutes collectivités comprises, à 41,6 milliards d’euros TTC par an. Ce document a été réalisé par l‘administration et peut vous être utile.

Nous ne connaissons pas les directives gouvernementales permettant de réduire les dépenses en ce domaine. Nous savons par contre que le géant mondial du granulat et du béton (LAFARGE+HOLCIM) a réalisé en 2013 un chiffre d’affaire de 31,3 milliards avec des implantations dans plusieurs dizaines de pays.

Nous avons à faire à un lobby très influent.

Il se consomme 1 mètre cube de béton par an et par habitant de la planète (1 m3 de béton représente à peu près 2,8 tonnes). La fabrication de ce matériau consomme beaucoup d’énergie avec une incidence non négligeable sur les émissions de gaz à effet de serre.

 

Les extractions en sol sableux diminuent considérablement les capacités de rétention des eaux, non seulement des systèmes fluviaux mais aussi des terrains collinaires qui épongent et régulent l’écoulement des précipitations. Le sable commençant à faire défaut, l’industrie extractive va le chercher en mer où l’impact commence à se faire sentir gravement.

L’impact de la création d’une ligne ferroviaire à grande vitesse peut se mesurer en partie à la consommation de béton que cela implique sous forme de traverses de chemin de fer sur des centaines de kilomètres : mobile inavoué de certains à promouvoir ce genre de construction, qui consomme des milliards d’argent public et dont la mise en service se révèle souvent déficitaire.

Voilà où passe une bonne partie de nos impôts. Dans le même temps, il n’est pas étonnant que d’autres besoins manquent de budget ; veille sanitaire, restauration des milieux aquifères, mise aux normes thermiques des bâtiments ; pour n’en citer que quelques-uns.

La liste des personnes invitées à la commission régionale des matériaux est impressionnante ; nous nous demandons comment seront étudiées les demandes de permis d’extraire.

 

Dernier point. Nous avons pris connaissance de l’avis de la FRAPNA Loire sur le Schéma Régional des carrières (5 pages) dont les ambitions ne sont pas celles que nous partageons. Dans l’ensemble, il faut viser l’économie des matériaux comme le préconise la loi « carrières » du 4 janvier 1993. La FRAPNA Loire accorde beaucoup d’indulgence à la production de granulats provenant du perçage de tunnels ; nous n’avons pas fini de voir surgir les projets.

 

Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de notre respectueuse considération.

 

Pour la FRANE

 

Retrouvez l'article Données sur les carrières en Auvergne, 2016

 

Inscription Newsletter

captcha 
LOUTRE.png

Se connecter