National et International

La Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG), qui s’est fait connaître du grand public au moment du funeste projet de « Barrage de Sivens », vient à nouveau d’être condamnée par la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Toulouse pour sa gestion illicite du barrage de la Gimone, affluent de la Garonne. Régnant sur la politique de l’eau dans le grand Sud-Ouest, la compagnie multiplie les grands barrages à forts impacts environnementaux cloisonnant les rivières. C’est elle qui, à la fois, projette, construit et exploite les barrages. La délinquance environnementale de cette société au fonctionnement opaque est désormais solidement établie par le juge pénal de Toulouse, saisi de l’affaire par France Nature Environnement et sa fédération régionale.

 

Le Premier ministre a annoncé aujourd’hui l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La fédération France Nature Environnement et ses associations locales (Bretagne Vivante, Eau et Rivières de Bretagne, Coordination LPO Pays-de-Loire, Fédération Bretagne Nature Environnement et FNE Pays de Loire), engagées de longue date dans ce combat, saluent cette décision. Elle met fin à un projet obsolète, maintenu pendant de trop longues années malgré ses impacts environnementaux néfastes.

 

Une décision courageuse, appuyée sur une méthode innovante

 

Le 100ème Congrès et Salon des Maires en novembre à Paris est un rendez-vous quasi incontournable des élus mais aussi un moment de fortes démarches commerciales. A cette occasion et dans le cadre de ses actions de sensibilisation et de pédagogie sur les enjeux de la qualité de la nuit et de l’environnement nocturne, l’ANPCEN s’associe pour la première fois à la revue « Le Courrier des Maires et des élus locaux » pour la publication d’un guide de 30 questions-réponses à l’attention des collectivités: «Concevoir et utiliser l’éclairage en préservant l’environnement nocturne». Un nouveau document de référence qui vient enrichir la boîte à outils de l’ANPCEN !

 

 

Le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé le 14 novembre 2017 sa décision de relancer[1] le processus d’effacement des barrages de Vezins et de La-Roche-qui-Boit sur la Sélune dans le département de la Manche.

Les associations mobilisées depuis de longues années pour la restauration de ce fleuve côtier emblématique du territoire de la Baie du Mont Saint-Michel, accueillent avec satisfaction et saluent la décision du ministre d’Etat Nicolas Hulot de confirmer les effacements de ces barrages.

 

Convaincus que cette décision est importante pour l’intérêt général et le bien commun, les associations souhaitent ardemment que tous les acteurs du territoire reprennent le chemin de la construction d’un projet partagé de développement durable de la vallée et de reconquête de la biodiversité.

 

Avec cette décision l’Etat ouvre une nouvelle ère pour le développement de la vallée de la Sélune, qui devra explorer et favoriser tous les potentiels de ce milieu naturel remarquable en s'appuyant sur la notoriété mondiale de la baie du Mont-Saint-Michel.

Ce projet ambitieux nécessite l'engagement de tous : collectivités et services de l'Etat, populations riveraines, entreprises, établissements publics, scientifiques, associations et fondations de protection de la nature, pêcheurs…

 

Enfin et à cette occasion, les associations tiennent à saluer et remercier tous ceux qui ont contribué de quelque manière que ce soit à cette décision.

 

Les associations attendent désormais le calendrier précis des travaux à entreprendre au premier rang desquels la vidange, le démantèlement des barrages et la renaturation de la vallée.
 

[1] L’effacement des ouvrages avait été remis en cause par Ségolène Royal en 2014 malgré l’approbation de 3 ministres avant elle depuis 2009

 

Télécharger le communiqué au format PDF

France Nature Environnement est la fédération française des associations de protection de la nature et de l´environnement. C´est la porte-parole d´un mouvement de 3500 associations, regroupées au sein de 74 organisations adhérentes, présentes sur tout le territoire français, en métropole et outre-mer. France Nature Environnement, partout où la nature a besoin de nous. www.fne.asso.fr

" Face au risque d’inondation par les crues des rivières et torrents, dont les dégâts sont aggravés par le transport de sédiments et bois flottants des cours d’eau, des milliers d’ouvrages de protection ont été construits en France dès le XIX siècle. "

Retrouvez les éléments présentés sur les effets des barrages en montagne par l'IRSTEA.

La Commission européenne publie aujourd'hui de nouvelles propositions pour réduire l'impact du transport routier sur les changements climatiques. L'adoption de ces mesures et leur adéquation avec l'impératif climatique dépendra in fine des positions des États membres de l'UE et du parlement européen, mais aussi du rôle joué par la France en particulier. Nos associations attendent du nouveau gouvernement de faire preuve de sincérité vis-à-vis de ses engagements en matière de lutte contre les changements climatiques en se montrant exigeant et ambitieux au cours de son mandat.

 

« Face au constat de perte continue de la biodiversité, la notion de services rendus par les écosystèmes s’est peu à peu développée au cours des deux dernières décennies afin de convaincre de l’utilité de protéger les écosystèmes et leur biodiversité.

A travers cette nouvelle publication, le Pôle-relais tourbières s’est spécialement intéressé aux services rendus par les tourbières en France. Il tente de dresser un état des lieux des connaissances et des études réalisées sur les sites tourbeux français afin d’offrir aux gestionnaires et à tous ceux qui promeuvent la protection des tourbières, des exemples transposables à leurs contextes.

 

L’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi autorisant l’approbation de l’accord entre la France et l’Italie pour l’engagement des travaux définitifs de la section transfrontalière de la nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin est prévu ce jeudi 22 décembre 2016. France Nature Environnement demande aux députés de renoncer à la ratification d’un projet aussi inutile que coûteux sur le plan financier comme sur le plan sanitaire.

Artificialisation des terres, baisse de la surface agricole utile, développement des surfaces boisées : comment le foncier de votre département a-t-il évolué ces dix dernières années ? Après plusieurs années d’alerte de la part de la profession sur la surconsommation de terres agricoles pour d’autres usages, l’heure est au bilan. Voici les chiffres, département par département :

http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/dans-votre-departement-l-artificialisation-des-terres-a-t-elle-ralenti-202-119129.html#xtor=EREC-100-2[TNnews]&xts=35020&idemv=87415983

(cliquer dans les cartes pour obtenir les données).

 

Ce mercredi 9 novembre 2016, le rapporteur public a donné raison à Alsace Nature en Conseil d'Etat sur le dossier de la taxe poids lourds ! L’audience qui a eu lieu ce jour a permis d’entendre ses conclusions qui viennent soutenir les positions des associations en enjoignant les ministres à prendre un arrêté fixant les modalités techniques de la loi sous six mois. Les avis du rapporteur public sont généralement suivis par le Conseil d'Etat.

Suite à la saisine du Conseil d’Etat par Alsace Nature pour la mise en application de l'écotaxe et aux conclusions favorables du rapporteur public du Conseil d’Etat, le gouvernement n’a pas jugé utile d’attendre les conclusions de la plus haute juridiction administrative. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, lors du congrès de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), a annoncé hier qu’un amendement serait déposé qui ferait « purement et simplement disparaître l'existence législative de l’écotaxe ».

  1. Arretons la mise en danger face au risque d'inondation
  2. Du plomb dans l’aile pour le projet de LVG POCL (ligne à grande vitesse Paris – Orléans – Clermont-Fd - Lyon) ?
  3. Les Français prêts à changer leurs habitudes en matière de déplacements
  4. Lyon-Turin: La cour des compte donne raison à FNE
  5. Notre-Dame-des-Landes : Le crash de la pseudo démocratie participative inventée par le gouvernement
  6. Lyon-turin, l'inauguration d'un projet pseudo-écologique
  7. Interdiction des véhicules anciens à Paris, vers une mobilité moins toxique pour la France
  8. Park(ing) Day : 16 septembre 2016
  9. MOOC Paysage ... un nouvel outil d'apprentissage
  10. Indemnité kilométrique vélo (IKV) : elle arrive enfin, mais avec une portée limitée !
  11. Décret affichages lumineux
  12. NDDL : Des explusions qui annonceraient le pire
  13. L'arrêté de catastrophe naturelle, joker d'une urbanisation sauvage
  14. Deux nouvelles LGV : le gouvernement alourdit la dette du ferroviaire
  15. Concessions autoroutières : un plan qui cache des revenus « poids lourd »
  16. Le scandale du Lyon-Turin viendra bientôt éclabousser la France
  17. LGV Limoges-Poitiers : la provocation
  18. De la nécessité d’un sursaut démocratique
  19. Sivens : Nature Midi-Pyrénées, FNE Midi-Pyrénées et France Nature Environnement en deuil
  20. Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : un projet à contre-courant
  21. Ecotaxe poids lourds : démêler le vrai du faux
  22. Nouvelle liaison ferroviaire Lyon-Turin : Appel à ne pas voter la ratification de l’accord intergouvernemental du 30 janvier 2012

Inscription Newsletter

ECUREUIL.png

Se connecter