Nationale

"Le ministère de la Transition écologique et solidaire annonce son intention de renforcer les pouvoirs des policiers municipaux et des agents de surveillance de la voie publique (ASVP) en matière de lutte contre les dépôts sauvages d’ordures. Cela entrerait dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire."

 

Un rapport sénatorial alerte sur le fait que la France n’est pas suffisamment préparée aux impacts du changement climatique qui vont être décuplés d’ici la moitié du siècle. Si les politiques se focalisent essentiellement sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, pour éviter l’ingérable, les auteurs appellent à ne pas laisser de côté les stratégies d’adaptation, afin de pouvoir aussi gérer l’inévitable.

 

Nous avons tous besoin d'eau pour vivre. Mais sans rivières, lacs et zones humides en bonne santé, nous n’avons pas d’eau. Le droit communautaire protège la ressource en eau de l'Europe - mais de nombreux gouvernements de l'UE veulent affaiblir ce droit. Ensemble, nous devons empêcher cela.

La Commission Européenne souhaite connaitre votre avis par le biais de sa consultation publique. C'est votre seule chance de leur dire de garder notre droit sur l’eau fort.

Nous avons préparé les réponses qui garantissent au mieux l’intégrité de la Directive Eau. Pour les envoyer à la Commission en votre nom, veuillez indiquer vos coordonnées et cliquer sur « AGISSEZ MAINTENANT ».

 

La revue de presse de FNE nous annonce que les travaux illégaux (à l'arrêt depuis le 17 décembre), ont repris après une trêve due au mauvais temps (Sud Ouest, 3 janvier). La préfecture réquisitionne la gendarmerie pour mettre fin aux travaux (France 3, 18 janvier), mais les gendarmes se heurtent à 300 agriculteurs et font demi-tour (La Dépêche, 23 janvier), alors même qu'ils venaient faire respecter plusieurs décisions de justice.

Vous pouvez dérouler ce résumé réalisé par France Nature Environnement sur Twitter.

 

 

Grève hebdomadaire, blocage de ponts à Londres, appel à la désobéissance. En parallèle des marches pour le climat, des actions plus virulentes se développent à travers le monde.

 

C’est le visage de la COP 24. Greta Thunberg, une collégienne suédoise de 15 ans, a pris la parole à la COP 24 au nom de l’ONG Climate Justice Now. «Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout. Et pourtant, vous leur volez leur avenir, devant leurs propres yeux.»

 

Cet été, cédant à la pression du lobby irrigant, la préfecture du Lot-et-Garonne a donné son feu vert à la construction d’un nouveau barrage d’irrigation dans le bassin Adour Garonne. Une décision irresponsable, à laquelle se sont opposés France Nature Environnement et la SEPANSO Aquitaine. Nos associations se réjouissent de constater que le gouvernement s’est enfin saisi du dossier : les Ministres de l’Ecologie et l’Agriculture demandent désormais à la Préfète de retirer de son autorisation, manifestement illégale.

 

Les récentes déclarations du gouvernement annonçant une taxation des camions dans les mois à venir a suscité de nombreuses réactions. Quatre ans après l’abandon injustifié de l’écotaxe, alors que les routes se dégradent et que la pollution de l’air s’aggrave, la question de la prise en charge de ces impacts demeure à ce jour non tranchée : qui paye quoi, et comment ? Confrontées à une nécessaire évolution de leur modèle économique, et donc social, les organisations professionnelles s’inquiètent, et s’expriment avec au passage quelques contre-vérités. France Nature Environnement souhaite rétablir les faits et œuvrer pour une mobilité plus vivable et durable.

 

Appel à la résistance pour l'interdiction de tous les pesticides - Signez l'appel !

Omniprésents dans l'air, l'eau, les aliments et néfastes au monde vivant : la sortie des pesticides est une urgence autant environnementale que sanitaire. Avec des centaines d'organisations et personnalités publiques, France Nature Environnement lance un appel : nous voulons des coquelicots ! Et vous ?

NOUS VOULONS DES COQUELICOTS : Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides

 

La démission de Nicolas Hulot a marqué pour beaucoup le manque d'ambition du gouvernement en matière de transition écologique. Après des tribunes associatives rappelant l'urgence d'agir, plus de 200 scientifiques et personnalités viennent de signer un appel soulignant qu’« il est temps d’être sérieux ». Pour France Nature Environnement, le constat est posé : « Réchauffement climatique, diminution drastique des espaces de vie, effondrement de la biodiversité, pollution profonde des sols, de l’eau et de l’air, déforestation rapide : tous les indicateurs sont alarmants ».

 

La majorité poursuivra-t-elle « sur la lancée impulsée par Nicolas Hulot », comme annoncé ?

 

Le 28 août 2018, Nicolas Hulot, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire du gouvernement de M. Edouard Philippe a démissionné Il a estimé que son engagement n’était plus compatibles avec les contraintes permanentes imposées par divers lobbies, crispés sur le monde d’hier et un modèle de développement économique suranné.

 

France Nature Environnement prend acte de la décision de Nicolas Hulot et salue son engagement et de ses efforts sincères tout au long de l'année écoulée.

Pour Michel Dubromel, président de France Nature Environnement, « nous partageons l’analyse de Nicolas Hulot : les enjeux écologiques ne sont pas suffisamment pris en compte par le gouvernement, dans lequel le ministre de la Transition était trop souvent isolé dans ses orientations exigeantes. Malgré ses efforts, le bilan de la première année est maigre sur le plan concret. L’écart entre l’urgence et la gravité des problèmes, dont nous constatons chaque jour la réalité, et les timides avancées, voire parfois les régressions, est trop fort ».

 

Vous êtes entouré·e·s de camions sur la route des vacances ? Savez-vous que, contrairement aux automobilistes, ceux-ci bénéficient de cadeaux fiscaux qui favorisent les pollutions ? En effet, à chaque déplacement, nos véhicules génèrent des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques, liées à la consommation de carburant. Ces pollutions sont taxées afin de financer la lutte contre le dérèglement climatique.

 

La première phase des Assises de l’eau, lancée par le Gouvernement en avril dernier, prend fin. France Nature Environnement, qui a participé à cette séquence, attend de ces Assises la traduction dans les faits d'une réelle volonté de l’Etat d’atteindre les objectifs de la Directive Cadre sur l’Eau : le bon état des différents milieux aquatiques. La préservation et la restauration des eaux douces, littorales et marines demeure un enjeu essentiel ; tout particulièrement la qualité des eaux destinées à l’alimentation en eau potable, fortement perturbées par les pollutions diffuses agricoles.

 

  1. Réforme de la PAC : les douze priorités de FNE
  2. Gouvernement Macron : un an après, quel bilan en matière de transition écologique ?
  3. Après l'abandon de NDDL, l'espoir de la co-construction d'un projet de territoire durable
  4. Rémi Fraisse : Déni de Justice
  5. Messieurs les ministres, sauvons la politique de l’eau !
  6. Engagement Associatif : les députés interpellent le gouvernement
  7. La France face à la sécheresse : comment sortir de l’impasse ?
  8. Alimenter l'avenir: pour un maintien des aides à l'agriculture biologique
  9. Alimentation: plus vert, c'est plus juste!
  10. Pour des jeux olympiques au service de la transition écologique
  11. Suppression de la réserve parlementaire : protégeons la vie associative et la démocratie participative dans nos territoires.
  12. 2eme round électoral : 2ème chance pour l’écologie ?
  13. Nouveau Gouvernement : un ministère porteur d'espoir, un gouvernement qui doit convaincre
  14. Lettre ouverte au Président de la République sur la place de l'écologie dans le futur gouvernement.
  15. Compte d'engagement citoyen - reconnaissance du bénévolat
  16. MOOC Gouvernance partagée
  17. D’anciens dirigeants de la fédération des chasseurs de Haute-Saône condamnés à de la prison ferme pour complicité de destruction d’espèces protégées
  18. CETA : pourquoi les wallons ont parfaitement raison de s’opposer à ce traite. Soutenons Paul Magnette !
  19. La nature et le climat perdent les élections américaines
  20. La loi biodiversité est votée - retour sur l'action de l'ANPCEN
  21. Ordonnance sur la consultation locale sur les projets susceptibles d’avoir une incidence sur l’environnement
  22. Feuille de route gouvernementale suite à la Conférence environnementale 2016
  23. Le droit de la nature a 40 ans . Il nous faut perpétuer et renouveler l’ambition de la loi de 1976 !
  24. Conférences Environnementales : le bilan des rendez-vous manqués
  25. Soutenez le manifeste pour l'Education à l'Environnement en Europe !
  26. Avis du CESE sur le Traité Transatlantique: une saisine gouvernementale qui pose question
  27. La démocratie environnementale
  28. Commission dite de "modernisation" du droit de l'environnement : pourquoi nous n'irons pas
  29. La fonte du budget de l'écologie se poursuit
  30. Représentativité des ONG envrionnementales : le grand recul du gouvernement

Inscription Newsletter

captcha 
herisson.png

Se connecter