Déchets - Risques industriels

Sous-catégories

Tandis que la Journée mondiale sans sac plastique se tiendra lundi 3 juillet, France Nature Environnement s’interroge sur le bilan des interdictions françaises mises en œuvre depuis 1 an dans les lieux de distribution. Loin d’avoir disparu de nos commerces, nos anciens sacs en plastique sont progressivement remplacés par de nouveaux, plus épais ou bien composés de bioplastiques… Difficile de se débarrasser de ces emballages jetables, dont les impacts environnementaux restent problématiques.

 

Pendant 1 mois, l'ADEME a suivi 12 foyers engagés dans des démarches de réduction de leurs déchets et ayant un indice de bonheur ressenti plus élevé que la moyenne nationale. Les résultats de cette enquête montre que leur mode de vie sobre en déchets contribue directement à leur épanouissement. Ces foyers sont non seulement redevenus acteurs de leur propre vie, mais aussi de la construction d’un monde meilleur.

 

Alors que le PET[1] opaque, perturbateur de tri, se multiplie pour les emballages ménagers grâce à un cadre législatif laxiste quant à l’écoconception et l’information des consommateurs, AMORCE, France Nature Environnement, l’UFC-Que Choisir, Zero Waste France, s’associent pour soutenir le ministère de l’Environnement en faveur d’une vraie politique de réduction et de recyclage des déchets d’emballages qui sanctionne réellement les fabricants non vertueux.

 

Tandis que les Régions élaborent actuellement leurs plans régionaux de prévention et de gestion des déchets (PRPGD), France Nature Environnement et ses associations constatent que de nombreux acteurs lancent de nouveaux projets d’incinération et de stockage. Ces projets accentuent les risques de surcapacités de traitement des déchets, au détriment des efforts de prévention et de recyclage et trahissent la crainte de la part de certains acteurs de l’incinération qui considèrent que la prévention des déchets est un frein au développement de leur activité.

"À l’ère du tri sélectif et du recyclage, c’est un retour en arrière qu’on croyait impossible. Pourtant, le lait se vend de plus en plus en bouteilles en plastique opaque non recyclables. Toute la filière du tri est perturbée."

Retrouvez les éléments présentés par UFC Que choisir sur le sujet sur la page dédiée.

Ainsi que le communiqué de presse de FNE ci-dessous "Dis papa, c'est quoi cette bouteille de lait qui ne se recycle pas ?"

 

Fruit d’une collaboration entre Sharelex, Zero Waste France et des acteurs de terrain, une foire aux questions vient d’être publiée afin de répondre aux questionnements d’ordre juridique relatifs au réemploi et à la réutilisation des objets et matériaux. Le but : faciliter l’essor des projets innovants et en sécuriser le bon fonctionnement.

La foire aux questions est accessible depuis ce lien : https://www.sharelex.org/c/structures-du-reemploi

Atteindre un taux de valorisation de 70% des matériaux du BTP, tel qu’inscrit dans la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV), ne se fera pas sur de simples intentions. France Nature Environnement (FNE) se réjouit de la décision du Conseil Constitutionnel du 17 janvier 20171 de déclarer conforme l’article L. 541-10-9 du code de l'environnement qui organise l’obligation pour les distributeurs de matériaux de construction de reprendre les déchets des professionnels2.

Les associations environnementales et de consommateurs[1] poursuivent leur mobilisation pour faire réécrire le décret sur l’affichage de la durée de disponibilité des pièces détachées[2]afin d’inciter les fabricants à mettre sur le marché des produits réparables. Les associations demandent notamment que l’absence de pièces détachées soit portée à la connaissance du consommateur.

 

L’ADEME a publié une nouvelle plaquette de 6 pages, destinée aux entreprises, qui s’intitule « Réduisez vos pertes matières et vos déchets » :

http://www.ademe.fr/reduisez-pertes-matieres-dechets-levier-competitivite-entreprise

 

La protection de l'environnement est souvent présentée pour les entreprises comme une contrainte, imposée par la réglementation, afin de limiter les impacts induits par l'activité de l'entreprise (prélèvements de matières, émissions dans l'eau, l'air, le sol, déchets...).

Dans le cadre de l'Observatoire régional des matériaux d'Auvergne, une étude "Panorama des roches et minéraux industriels en Auvergne" avait été confiée au BRGM. Celle-ci est à présent en ligne sur le site de la DREAL.

Cette étude présente les substances exploitées dans les carrières d'Auvergne à des fins industrielles ou comme pierres d'ornementation et de construction, ainsi que leurs perspectives de développement et de valorisation.

 

 

 Aujourd’hui se tient la journée thématique consacrée à l’agriculture à la COP22 de Marrakech. La question des sols, qui jouent un rôle essentiel dans la mécanique climatique, est au cœur des débats. C’est l’occasion pour FNE de rappeler que chaque seconde, 27 m2 de sol sont artificialisés en France. C’est l’équivalent de plus de 13 stades de football par heure. A l’échelle européenne c’est la superficie de la ville de Berlin qui disparaît sous le bitume chaque année. Pourquoi est-ce inquiétant ? Parce que nous devons prendre soin de nos sols pour garantir notre sécurité alimentaire.

L’édition 2016 de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) se déroulera du 19 au 27 novembre. L’occasion pour les associations de France Nature Environnement de proposer à tous les publics (collectivités, entreprises, citoyens...) des solutions pour consommer plus durablement et éviter les gaspillages.

 

Les déchets d’emballages : thème européen de la SERD 2016

 

Sacs, barquettes, bouteilles, flacons, sachets…

Inscription Newsletter

LOUTRE.png

Se connecter