Biodiversité

Sous-catégories

Le 16 juillet est la journée internationale du serpent !

 

A cette occasion, nous souhaitons communiquer sur cet animal qui, dans l’esprit humain, a mauvaise presse.

 

À la vue d’un serpent, la réaction de l’Homme est généralement la peur. Pour autant, si leur présence est source d’inquiétude, elle relève d’une bonne santé du biotope. En effet, l’Homme a tendance à oublier l’utilité de la chaine alimentaire.

Les serpents se nourrissent de petits animaux dont de nombreux rongeurs, ravageurs des cultures et sont eux-mêmes chassés par d’autres carnivores (renards, hérissons, rapaces…) créant ainsi un équilibre naturel de l’écosystème. Ce sont des reptiles carnivores et sans pattes. Il en existe environ 2700 espèces dans le monde, dont seulement 400 sont venimeuses.

 

Les reptiles actuels sont représentés par les crocodiliens (alligators, caïmans, crocodiles), testudines (tortues), rhynchocéphales (sphénodons) et squamates (lézards, serpent). Ce sont des animaux vertébrés, recouverts d’écailles qui présentent la particularité d’être ectothermes. Autrement dit ils sont caractérisés par une température du corps qui varie en fonction de la température extérieure, appelé souvent de manière erronée « sang froid ».  La thermorégulation des serpents dépend du lieu où ils vivent. Dans les régions chaudes, la température est assez stable, et les serpents ont donc rarement besoin de prendre un bain de soleil. Dans les endroits froids, ils doivent souvent changer de position.

 

Sur le territoire auvergnat, parmi les 17 espèces de reptiles recensés, il est dénombré 8 espèces de serpents (2 vipères et 6 couleuvres). En plus des serpents sont présentes 6 espèces de lézards, 2 de tortues et une espèce de gecko, constaté à Clermont-Ferrand pour la première fois en octobre 2017. De manière générale il existe en France 12 espèces (8 de couleuvres et 4 de vipères)

 

C’est dans un contexte de protection de la faune que l’Observatoire des Reptiles d’Auvergne s’est créé en 2015. Il s’agit d’une association présente sur le territoire auvergnat, qui a pour vocation de sensibiliser le grand public et de redorer l’image des reptiles, souffrant d’une mauvaise réputation. Elle a également une mission d’information : recenser l’évolution des populations reptiliennes à travers un projet participatif d’un atlas régional.

 

 

 Que faire cet été si on croise un serpent ?

 

Tout d’abord sachez que les serpents sont protégés en France par un Arrêté du 19 novembre 2007. Leur destruction, mutilation ou déplacement sont interdis. Le risque encouru est de 150 000€ d’amende et deux ans d’emprisonnement article L415-3 du Code de l’Environnement.

Si vous tombez nez à nez, relativisez ! Dans toute l’Europe il y a seulement une quinzaine de morts par morsure de vipère par an. Les vipères causent moins de dégâts que les morsures de chiens, piqures d’abeilles ou de guêpes. Les vipères utilisent leurs venins pour chasser et lorsqu’elles se sentent en danger, de plus 80% des morsures sont sans venin. Quant à la morsure de couleuvre, celle-ci est inoffensive. Dans tous les cas, suite à une morsure de vipère appelez le SAMU (15) et n’essayez pas de retirer le venin ou de poser un garrot.

La vie a autant besoin du jour que de la nuit, en moins d’un siècle ce système alternatif a été modifié par l’utilisation en masse de l’électricité et de l’éclairage.

 

 

En 25 ans, la quantité d’éclairage extérieur a augmenté de 94% !

 

On parle de pollution lumineuse lorsque les éclairages artificiels sont nombreux et omniprésents, ils nuisent à l'obscurité de la nuit (éclairage urbain, enseignes publicitaires, vitrines de magasins, bureaux allumés en continu, lumières dans les jardins...). La pollution lumineuse est donc un enjeu actuel fort, que ce soit pour la santé humaine, la biodiversité ou sur le plan économique.

  

C’est dans ce cadre qu’aujourd’hui des communes s’engagent pour lutter contre cette pollution lumineuse !

 

"L'Apollon arverne du Sancy est bien une sous-espèce dont le patrimoine génétique diffère de toutes les populations connues ailleurs. L'étude génétique confirme ainsi la rareté et la menace qui pèse sur ce papillon emblématique du Parc des volcans d'Auvergne.

Une étude génétique vient de montrer que les populations d’Apollon arverne (Parnassius apollo arvernensis), papillon de jour emblématique des sommets du Sancy et du Parc des volcans d’Auvergne, se sont différenciées génétiquement de celles des Alpes il y a environ 6.500 ans."

 

 

Alors que la menace d'extinction concerne de plus en plus d'espèces, le retour naturel du loup en France est un signe encourageant. Pour autant, l'installation et l'expansion géographique de cette espèce protégée ne sont pas sans impact, notamment sur l'élevage ovin. Dans la brochure "Le loup & nous", France Nature Environnement déconstruit idées reçues et peurs ancestrales et dresse des pistes pour prendre la voie de la coexistence intelligente entre l’homme et le loup.

 

Dans le cadre de la semaine européenne du développement durable (SEDD) qui se déroule du 30 mai au 5 juin, la FRANE prend le temps pour vous expliquer ce qu’est le développement durable. Depuis la déclaration de Cocoyoc dans les années 1970 et le rapport Brundtland dans les années 1980, la notion de développement durable est maintenant définitivement ancrée dans l’actualité. L’année 1992 marque son entrée dans l’actualité politique internationale avec le sommet de Terre à Rio. Concernant l’Union européenne, il a fallu attendre 1999 et la ratification du traité d’Amsterdam. 

 

 
La ville de Montluçon vient de se voir décerner la deuxième feuille de l’écolabel de la charte d’entretien des espaces publics.

Montluçon a atteint en début d'année 2019, le niveau 2 de la charte d'entretien des espaces publics qui quantifie la démarche des collectivités pour réduire leur utilisation des pesticides dans l'entretien des espaces verts, mais aussi des trottoirs.

 

— Communiqués —

 

Sous la pression du lobby agricole, le préfet de Haute-Savoie s’apprête à programmer l’abattage d’une centaine de bouquetins, dont certains exempts de toute maladie. Son projet d’arrêté est mis en consultation publique. Entre 2012 et 2018, 476 bouquetins ont déjà été abattus sur le massif du Bargy : 130 d’entre eux avaient bien été analysés comme séropositifs, porteurs de la brucellose, mais 346 ont été abattus à distance sans vérification préalable de leur éventuelle infection. Plusieurs associations dont France Nature Environnement sont prêtes à reprendre le combat pour défendre cet animal protégé par les conventions internationales et le droit français.

 

FERUS et l’ASPAS, siégeant au Groupe National Loup et membres fondateurs de la coordination associative CAP Loup, déplorent que l’année 2018 se soit terminée sur un constat d’échec de la politique publique. L’année 2019 s’annonce encore plus mal.

 

Le Parc naturel régional Livradois-Forez lance un nouvel inventaire participatif et fait appel à des personnes volontaires et bénévoles pour collecter des observations sur les crapauds, du 1er avril au 30 juin 2019.

L'objectif est d'améliorer les connaissances sur la répartition de quatre espèces qui vivent dans le périmètre du Parc Livradois-Forez : le Crapaud commun, l'Alyte accoucheur, le Sonneur à ventre jaune et le Crapaud calamite.

 

Lien vers l'événement ici.

 

Deux ans après l’entrée en vigueur de la loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères et donneuses d’ordre du 27 mars 2017, les associations Mighty Earth, France Nature Environnement et Sherpa publient un rapport commun analysant les pratiques en matière de vigilance et de diligence raisonnable d’une vingtaine d’entreprises françaises du secteur agroalimentaire et de la grande distribution.

 

La Journée internationale des forêts, une occasion de célébrer la forêt, l’arbre et le bois, dont les services multiples en font une ressource essentielle pour le développement durable.
Suite à l’Année Internationale des Forêts en 2011, l’Organisation des Nations Unies a souhaité instaurer une journée mettant les forêts à l’honneur : le 21 Mars est ainsi devenu la Journée internationale des forêts. Partout dans le monde sont organisées des manifestations pour valoriser, protéger et fêter les forêts.

En France, du 16 au 24 mars 2019, des centaines de manifestations auront lieu pour faire découvrir au grand public, dans une approche éducative et conviviale, les différentes facettes et les richesses de l'arbre et de la forêt.

 

Retrouvez toutes les manifestations programmées en Auvergne sur le site consacré à cet événement ici.

 

Le 21 mars aura lieu la Journée Internationale des Forêts. A cette occasion la FRANE vous propose d'assister à la projection du film documentaire "Quel avenir pour nos Forêts? " sur l'adaptation des forêts face au changement climatique. Cette projection sera suivie d'une soirée-débat.

RDV le jeudi 21 mars à 18h30 - Maison des Beaumontois (Salle de Conférence) - 21 rue René Brut - Beaumont.

Venez nombreux !

Affiche docu fort

Les insectes du monde entier sont en voie d’extinction, menaçant d’un « effondrement catastrophique des écosystèmes naturels », s’est alarmé, fin janvier, la revue scientifique mondiale Biological Conservation. Plus de 40 % des espèces d’insectes sont en déclin et un tiers sont menacées, selon les chercheurs. Leur taux de mortalité est huit fois plus rapide que celui des mammifères, oiseaux et reptiles. Au cours des trente dernières années, la masse totale des insectes existant dans le monde a diminué de 2,5 % chaque année.

 

  1. Projets d'extensions des RNN "Rocher de la Jaquette" et "Sagnes de la Godivelle"
  2. Un petit pont très fréquenté !
  3. Comment sauver la Pie grièche grise ?
  4. Favoriser la nature en ville avec des rues végétales
  5. Publication de l'ONCFS : le Chacal doré
  6. Le blaireau, une victime innocente
  7. En 2018, les oiseaux communs diminuent toujours en Auvergne-Rhône-Alpes
  8. La nature parle
  9. Biodiversité : en France, un quart des espèces évaluées sont éteintes ou menacées
  10. Sur les pas du loup, ce chasseur chassé
  11. Projet de Plan national d’actions en faveur de la Loutre d’Europe
  12. 500 loups en France, pas moins… pas plus ?
  13. Naturel ou artificiel : le sapin de Noël est-il écologique ?
  14. Loup : la France cherche-t-elle son éradication ? L’ASPAS porte plainte auprès de la Commission Européenne
  15. Organisation de la chasse : priorité à la préservation de la biodiversité
  16. Chasse à la pollution lumineuse - Retour
  17. Enquête : la lutte contre la pollution lumineuse, loin d’être gagnée
  18. Rapport Planète Vivante 2018 par WWF
  19. Visites au Champ de foire de Gannat
  20. Biodiversité de l'Allier
  21. Le front d’expansion de la chenille processionnaire du pin progresse toujours - MAAF
  22. Tout savoir sur la biodiversité de l'Allier
  23. Restauration de mares dans les Combrailles: qui sera le prochain bénéficiaire?
  24. Avez-vous vu un ver luisant dans votre jardin?
  25. L'atlas des reptiles est paru
  26. Jusqu’à 5 raticides différents retrouvés dans 3 cadavres de milans
  27. 29ème journées de la nature à Hérisson (Allier)
  28. Rencontres Naturalistes de Haute-Loire: de la 12ième édition réussie vers la 13ième
  29. Cri d'alarme pour la biodiversité : Passons du discours aux actes !
  30. Journée Mondiale des Poissons Migrateurs

Inscription Newsletter

captcha 
ECUREUIL.png

Se connecter